Visiter la Tour de Londres

Peu de bâtiments à Londres peuvent se vanter d’une histoire aussi tristement célèbre. Son nom même est devenu synonyme d’emprisonnement, de mort et de périodes peu recommandables dans l’histoire britannique. Lieu chargé d’histoire et de légendes, je vous emmène aujourd’hui visiter la Tour de Londres !

Située sur les bords de la Tamise, à l’entrée du quartier de la City et en face du Tower Bridge, la Tour de Londres renferme depuis des décennies les bijoux de la couronne royale britannique et fait se perdurer une image de la monarchie britannique à la fois tendance et très traditionaliste. Vu de l’extérieur, ça ressemble à une forteresse avec ses douves, murs d’enceinte et son édifice fortifié en plein centre.

Et pourtant, l’ensemble est assez gracieux et fait même penser par certains aspects à un palais vénitien ou florentin bâti sur des codes plus esthétiques que militaires. Personnellement, j’adore ce monument historique parce que je le trouve idéalement situé : au bords de la Tamise, Tower Bridge en arrière plan, le (moderne) City Hall sur la droite et le HMS Belfast qui trône comme héritage de l’histoire maritime du royaume ! Et si le ciel n’est pas trop bas, le Shard domine majestueusement cet ensemble…

Tout est réuni dans cette carte postale : les icônes londoniennes, le modernisme de la monarchie, l’histoire militaire et l’attachement des britannique à leurs souverains. Si vous ne devez voir qu’une seule chose à Londres, c’est cet ensemble là !

Tour-de-Londres-Ciaotutti

Histoire et légendes de la Tour de Londres

Pour trouver les premiers signes de la Tour de Londres, il faut remonter jusqu’à Guillaume le Conquérant. Puissant seigneur normand, Guillaume a envahi les îles britanniques en 1066 et prit rapidement le contrôle de tout le Royaume-Uni. A son arrivée à Londres, il dut faire face à la défiance des londoniens et décida d’ériger une forteresse à partir de laquelle ses forces pourraient opérer. La Tour de Londres vient de voir le jour ! En utilisant d’anciennes murailles romaines et la configuration de la Tamise, Guillaume érigea un Château parfaitement protégé d’où il pouvait régner sur le royaume. Au moment de la construction, la partie de la tour blanche, qui se trouve encore aujourd’hui dans un état quasi parfait, était le premier donjon en pierre du pays.

Visiter la Tour de Londres : une plongée dans l’histoire de la monarchie britannique

Au fil des siècles, la Tour de Londres a vu ses défenses améliorées, d’abord par Richard Ier (comme défense contre son frère le Prince Jean), Henri III et Edouard Ier. C’est la période Tudor qui a marqué un déclin dans l’utilisation de la Tour de Londres comme résidence royale, et c’est au cour de cette période qu’elle est devenue un lieu pour emprisonner les malfaiteurs et criminels.

Ce n’est qu’en 1687 que des donjons et des cellules de détention ont été construits spécialement pour les prisonniers. Guy Fawkes était l’un des prisonniers les plus célèbres détenus à la tour, confessant son rôle dans l’intrigue de Gunpowder Plot après des tortures horribles. Anne Boleyn et Sir Walter Raleigh ont également passé du temps à la tour pendant cette période. Beaucoup plus tard, pendant la Seconde Guerre mondiale, le député d’Adolph Hitler, Rudolph Hess, ainsi que le célèbre espion allemand Josef Jakobs, furent détenus dans la tour.

 Tour-de-Londres-3-Ciaotutti

Conseils pour visiter la Tour de Londres

A mon sens, il y a 2 façons de visiter la Tour de Londres pour en saisir l’importance et les spécificités. La première façon est de faire une une croisière sur la Tamise. Cela vous donnera une bonne vue d’ensemble de la Tour et à quel point c’est un endroit mythique. La deuxième option (qui peut-être complémentaire de la première) est de faire une visite guidée de la Tour de Londres. La visite comprend l’accès à la Tour de Londres, l’entrée aux expositions (notamment les joyaux de la Couronne), la visite du Yeoman Warder et si vous tombez bien, des reconstitutions historiques. Comptez 25€/pers. pour cette visite.