Créer un blog voyage : mes conseils pour vous aider

Créer un blog voyage est la meilleure décision que j’ai jamais prise et pourtant, avant de commencer ce blog, je n’avais aucune expérience d’écriture, aucune idée de comment gérer un blog voyage et je n’avais jamais vraiment géré un CMS WordPress.

C’est en prenant mon poste dans une agence web que j’ai eu envie de créer un blog voyage. Avant tout pour partager ma passion dans des carnets de voyage et peut-être envisager un jour d’en tirer un revenu (tendance naturelle pour un blog, peu importe sa thématique). Mais pour moi, le succès n’est pas seulement une question d’argent, c’est avant tout une histoire de passion.

Je pense que vous trouverez environ 10 milliards d’articles qui décrivent comment créer un blog de voyage et j’ai hésité à me lancer pendant de nombreuses années à cause de cela. Mais maintenant que la mécanique est enclenchée, j’ai envie de partager mon expérience pour vous guider dans la création de votre blog voyage. Je vais vous expliquer comment être non conventionnel tout en tenant un blog qui marche.

Pour commencer, gardez cette philosophie : vous n’avez pas besoin de faire ce que tout le monde fait ! En fait, je vous recommande de faire exactement le contraire. Dans un espace aussi encombré que le monde des blogs de voyage, vous devez vous démarquer !

Voici les étapes clés pour créer votre blog de voyage :

  1. Trouvez le nom qui convient parfaitement à votre personnalité
  2. Configurez l’hébergement de votre blog.
  3. Choisissez votre CMS et appréhendez-le
  4. Téléchargez un thème qui déchire.
  5. Installez ces plugins essentiels.

Première étape : Trouver un nom avant de créer un blog voyage

Trouver le nom parfait est sans doute l’aspect le plus difficile du lancement d’un blog de voyage. Pour ma part, il m’a fallu quelques heures pour trouver enfin un nom parfait pour Ciaotutti. Gardez à l’esprit que vous serez probablement connu par le nom de votre site pour toute la durée de vie de votre blog. Le changer sera quasiment impossible donc faites le bon choix !

Quelques tips :

  • Trouvez un moyen de vous démarquer avec un nom super originale ! Une petite recherche sur google avec la requête « blog de voyage » vous montrera quelques beaux exemples
  • N’oubliez pas d’avoir une vision à long terme. Avoir un nom sans mention de dates aura le potentiel de durer plus longtemps. Même chose pour un style de voyage dans le nom : si vous choisissez « blog voyage thaïlande » et qu’au bout de 2 ans, vous voulez ajouter une catégorie Europe, où est la cohérence ?
  • Restez sérieux. Si vous voulez un jour monétiser votre blog, un nom sérieux apportera plus de crédibilité dans vos démarches de partenariat, affiliation ou monétisation du contenu.
  • Rendre l’url aussi facile que possible à retenir ! Évitez un nom de site qui contient plus de quatre ou cinq mots  et si possible, limitez l’utilisation de tirets (ils rendent difficile de décrire votre adresse de site).

Une fois le nom choisi, assurez-vous que le nom de domaine est disponible ! Pour votre site français, privilégiez un nom de domaine en .fr qui vous assurera une cohérence avec la langue de vos articles. Si vous envisagez une création de trafic, vous pouvez également vérifier que le nom de votre blog est disponible sur les réseaux sociaux (Faceboo, Instagram et Snapchat notamment).

Hbergement-Ciaotutti

Deuxième étape : Configuration de l’hébergement

L’hébergement est souvent la partie la plus complexe quand on décide de créer un blog : on n’a jamais aucune idée de ce qu’il faut faire, comment le faire et où le faire. Je vous rassure, c’est beaucoup moins compliqué qu’il n’y parait. Aujourd’hui, tout est fait pour vous simplifier la vie.

Il existe de nombreux hébergeurs sur le marché, qui proposent des solutions d’accompagnement vous permettant à la fois d’acheter votre nom de domaine, d’avoir un hébergement sécurisé (avec protocole SSL) et de poser un CMS pour votre site internet. Parmi les plus connus du marché, citons :

Pour le prix de ces solutions, c’est en général assez peu onéreux. Pour un blog comme le mien, j’ai payé 40€ pour mon nom de domaine + hébergement (première année) et je paye environ 6€/mois pour l’hébergement du site + 30 € pour le certificat SSL (une fois par an).

Troisième étape : choisissez votre CMS

Maintenant que vous avez votre hébergement, il est temps d’installer votre CMS (Content Management System) pour gérer votre site internet. Sans rentrer dans un détail trop complexe, c’est grâce à ce CMS que vous pourrez construire et configurer votre blog voyage. Il en existe plusieurs, le plus utilisé étant WordPress. C’est cette solution que je vous préconise car sa prise en main est très intuitive, plutôt simple et il y a beaucoup de possibilités de configurations.

Le choix de ce CMS peut se faire directement depuis l’espace adhérent chez votre hébergeur. L’hébergement du site sur votre serveur se fera alors tout seul et vous n’aurez plus qu’à choisir votre thème.

Wordpress-Ciaotutti

Quatrième étape : trouver un thème qui déchire pour votre blog voyage !

Il est temps d’attaquer la configuration de votre site et le choix d’un thème. Voici quelques idées pour trouver un thème pour votre blog :

  • Choisir un thème qui a de la gueule. Faites un tour sur le catalogue de thèmes gratuits proposés depuis votre back-office WordPress et choisissez celui qui vous ressemble le plus. N’hésitez pas avant de l’installer, à faire une recherche sur google sur ce thème, notamment pour avoir des avis, des retours d’expérience, une idée de sa facilité de prise en main. Par expérience, ne vous limiter qu’à ce qui est vendu sur WordPress n’est pas la solution la plus optimale. Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les choix gratuits, envisagez de prendre un thème payant (Divi est un excellent choix en l’occurrence)
  • Beau c’est bien mais pas suffisant… On a tous fait l’erreur de choisir un thème sans prendre en compte son aspect pratique, personnalisable. Ne faites pas cette erreur en misant tout uniquement sur l’ergonomie. Pour vous aider à trouver le bon thème, faites une sélection et testez chacun des thèmes avant d’avancer vraiment dans la mise ne ligne de contenus. Dernière chose : pour faire face à la concurrence accrue sur la thématique des blogs voyages, votre thème doit impérativement être SEO friendly. Vérifiez que vous avez bien la main sur tous les éléments clés du SEO (title, meta, balisage sémantique…) et que le thème n’a pas de gros freins SEO (duplication, poids du thème notamment)

Une fois que vous avez trouvé la perle rare, il est temps de l’installer sur votre site. Les thèmes incluent généralement des instructions d’installation, donc cela ne devrait pas être trop compliqué. Une fois que vous avez installé le thème, connectez-vous à WordPress, cliquer sur Apparence > Thèmes et c’est parti !

Cinquième étape : installez les plugins essentiels

Désormais, il est temps de penser aux plugins WordPress qui feront la différence. Ceux-ci vous aideront à améliorer la fonctionnalité de votre site et vous donneront accès à une tonne de nouvelles fonctionnalités. Voici quelques incontournables :

  • Akismet : Je n’avais pas réalisé à quel point les sites web sont inondés de commentaires spammeurs jusqu’à ce que je commence ce site. En ce moment, je reçois 2 ou 3 commentaires de spam par minute. Heureusement, je n’ai pas besoin de les voir car Akismet les attrape et les supprime automatiquement.
  • YOAST : la référence pour l’optimisation de votre SEO. Idéal pour configurer votre fil d’ariane, analyser les zones SEO chaudes et avoir la main sur beaucoup d’élèments.
  • WP rocket : la référence (payante) pour la mise en cache et la compression des ressources. C’est votre meilleur ami pour l’optimisation de votre temps de chargement
  • Google XML sitemap : un plugin tout simple qui vous permet créer un sitemap qui listera toutes les URLs de votre site à indexer par les moteurs de recherche
  • Redirection : un plugin de redirection pour gérer super facilement la redirection de vos pages

Vous êtes maintenant prêt à vous lancer. Il ne vous reste plus qu’à définir votre ligne éditoriale et à mettre en place une arborescence qui vous permette de faire du contenu sur toutes les destinations que vous aurez parcouru. Un dernier conseil pour la route : n’ayez pas peur de laisser transparaître votre personnalité ! C’est souvent ce qui fera la différence avec vos concurrents 😉