Que voir à Guildford dans le Surrey ?

Un article un peu sorti de nulle part, qui va vous présenter les principales attractions de Guildford, une petite ville située à la périphérie sud-ouest du Grand Londres, en plein cœur du Surrey. J’ai souvent eu l’occasion de m’y rendre dans le passé, avec pour seule activité de découvrir les lieux atypiques de la ville et la région.

Guildford est une ville plutôt tranquille, qui a su conserver son caractère historique. L’architecture typiquement britannique donne un caché particulier à la ville, qui transparaît dans la High Street, pavée et bordée de façades des 17e et 18e siècles qui cachent des bâtiments bien plus anciens. Le Guildhall, par exemple, date des années 1300 malgré ses lignes baroques du 17ème siècle.

La ville est située dans le Surrey, dans un coin qui présente une topographie vallonnée avec les North Downs, Newlands Corner et Pewley Hill qui offrent des paysages magnifiques sur les prairies vallonnés du Surrey. On trouve des propriétés du National Trust et des domaines nobles tout autour de Guildford, comme le parc élisabéthain de Loseley et le parc géorgien de Hatchlands. Pour une promenade agréable, je vous conseille de suivre le chemin de halage des navigations Wey et Godalming du XVIIe siècle, ou monter sur un bateau pour une visite en été.

Que faire à Guildford ?

Le château de Guildford

À l’origine, une forteresse normande de type motte-and-bailey, le château de Guildford s’est renforcé plusieurs fois au cours des 300 années suivantes, mais il a surtout été une résidence royale, notamment pour Henri III au XIIIe siècle et son fils Édouard Ier. Le château était en déclin depuis le XVIIe siècle, lorsque le toit a été enlevé, mais il a été restauré au début des années 2000.

Vous pouvez vous rendre à l’intérieur pour voir une maquette représentant le bâtiment à son apogée en tant que palais royal au tournant du 14ème siècle, et monter au sommet de la Grande Tour pour un panorama complet de Guildford et de la campagne du Surrey.

Les jardins autour du donjon comportent des parterres de fleurs très colorés et une statue d’Alice à travers le miroir, un mémorial dédié à l’auteur Lewis Carroll qui a vécu à Guildford, à proximité, dans la maison de sa sœur, les Chestnuts, de 1868 à 1898.

Centre du patrimoine de Spike

Ce complexe situé à l’est de Guildford est une occasion rare de voir l’intérieur d’un Workhouse édouardien. Ces institutions fournissaient un « emploi » et un logement aux indigents, en échange de conditions de travail plutôt sinistres. La Guildford Union Workhouse, comme on l’appelait, a été créée en 1838, tandis que le Spike Casuals’ Ward date de 1905 et a été construit pour éloigner les détenus indésirables du reste du complexe.

Le Spike a été sauvé de la démolition au début des années 2000 et recrée les images, les sons et les odeurs d’un workhouse. Vous pouvez entrer dans une cellule de travail pour voir comment un vagabond passait ses journées, tandis que des expositions vous invitent à réfléchir au traitement des sans-abri, hier et aujourd’hui.

Parc Loseley

À l’extérieur du village de Compton, au sud-ouest de Guildford, se trouve un beau manoir élisabéthain achevé dans les années 1560 et très peu modifié depuis. Il a été construit avec des matériaux provenant de l’abbaye dissoute de Waverley, après que la reine ait jugé la résidence trop petite pour qu’elle puisse la visiter. Elle séjourna à Loseley Park à plusieurs reprises, et les sculptures au-dessus de la cheminée de la bibliothèque, datant de 1570, commémorent l’un de ses séjours.

Le grand hall est orné de boiseries provenant des tentes de banquet d’Henry VIII et du défunt palais de Nonsuch, ainsi que de sculptures réalisées par le grand sculpteur sur bois anglo-hollandais Grinling Gibbons. Loseley Park possède l’une des rares peintures d’Anne Boleyn qui subsistent, ainsi que deux chambres utilisées par la royauté, la chambre du roi (James I) et la chambre de la reine (Elizabeth I). Le jardin clos a été conçu par la célèbre horticultrice Gertrude Jekyll et est entouré d’un mur qui serait aussi vieux que la maison elle-même.

Galerie Watts

Cette galerie Arts and Crafts a été construite spécialement pour l’artiste et sculpteur symboliste George Frederic Watts, et a ouvert ses portes juste avant sa mort en 1904. C’est l’une des rares galeries du Royaume-Uni consacrées à un seul artiste, et elle contient plus de 100 de ses peintures, couvrant 70 ans. La galerie de sculptures abrite le buste en bronze de Clytie, qui a fait sensation dans l’Angleterre victorienne. Des dizaines de copies en plâtre ont été réalisées, dont une offerte à l’écrivain George Eliot.

Dans le village des artistes, vous pouvez entrer dans Limnerslease, la maison Arts and Crafts conçue par Sir Ernest George pour Watts et sa femme Mary Fraser-Tytler (une artiste de premier plan). L’aile est abrite les Watts Studios, où se trouve une galerie consacrée aux œuvres de Mary Fraser-Tytler.

Newlands Corner

À quelques kilomètres de Guildford, Newlands Corner est un lieu incontournable situé sur une crête dans les North Downs. Ce point d’observation se trouve à 173 mètres d’altitude, avec une vue sur les prairies crayeuses et les pentes boisées des Surrey Hills, et avec des pistes cyclables et des sentiers de randonnée qui partent dans diverses directions.

La vue est considérée comme l’une des plus belles du Surrey, et vous pouvez descendre la pente jusqu’aux villages de Shrere ou d’Albury pour déjeuner au bord de la rivière Tillingbourne. Newlands Corner a fait les gros titres de la presse en 1926, lorsqu’Agatha Christie y a organisé une disparition, abandonnant sa voiture et se rendant en secret à Harrogate dans le Yorkshire, où elle a été retrouvée 10 jours plus tard.

Guildford High Street

Sur une colline raide, la large High Street de Guildford est flanquée de façades de bâtiments historiques, occupées par des détaillants britanniques haut de gamme comme Mappin & Webb et House of Fraser. Vous ne pouvez pas manquer le Guildhall, construit au 14ème siècle et qui doit son apparence actuelle à des modifications apportées dans les années 1680.

Les mercredis et samedis après-midi d’été, vous pouvez pénétrer dans l’Undercroft, un sous-sol du XIIIe siècle situé en face de l’Angel Hotel. La riche maçonnerie de cet espace suggère qu’il a appartenu à un riche marchand. En haut de la pente, à l’extrémité est, se trouve l’Abbot’s Hospital de l’époque jacobéenne, fondé en 1619 et considéré comme l’une des plus belles aumôneries subsistantes d’Angleterre, qui abrite toujours des résidents âgés.

En 1995, une chambre souterraine a été découverte dans la High Street, et on pense qu’il s’agit des vestiges de la synagogue de Guildford, datant des années 1100. Si c’est le cas, il s’agirait de la plus ancienne synagogue d’Europe occidentale encore debout.

La cathédrale de Guildford

Située sur Stag Hill, la cathédrale de Guildford domine le campus de l’université du Surrey. Ce joli monument Art déco et néo-gothique est l’œuvre d’Edward Maufe, actif pendant la majeure partie du XXe siècle.

La construction a commencé en 1936 mais a été interrompue par la Seconde Guerre mondiale et la cathédrale ne sera achevée qu’en 1961. Il y a deux ensembles d’anges en verre sculpté par l’artiste graveur sur verre John Hutton, l’un au-dessus de l’entrée ouest et l’autre au-dessus des portes intérieures du porche sud.

L’intérieur est clair et sans encombrement, avec un sol en marbre italien, des murs revêtus de calcaire pâle du Somerset et des voûtes majestueuses au-dessus de ses nefs. La croix en bois à l’extérieur est antérieure à la cathédrale et a été érigée en 1933 pour marquer le futur site de sa construction. Elle est faite de teck de Birmanie provenant du navire de ligne HMS Ganges, lancé à Bombay (Mumbai) en 1821.


Que voir à Guildford ?

  1. Le château de Guildford
  2. Centre du patrimoine de Spike
  3. Parc Loseley
  4. Galerie Watts
  5. Newlands Corner
  6. 7. Guildford High Street
  7. 8. La cathédrale de Guildford
Les derniers articles par Pe (tout voir)

Pe

Passionné de voyages, je vous livre mes carnets de voyages pour vous aider à vivre des moments inoubliables comme j'ai eu la chance d'en vivre.