Un moment d’histoire au Centre historique minier de Lewarde

Si vous ne le savez pas (encore), la région du Nord Pas de Calais est intimement liée à l’industrie du charbon depuis plusieurs siècles. C’est pour rendre hommage à tous ces hommes et femmes qu’existe le Centre historique minier de Lewarde. Et c’est ma dernière visite en date.

Si vous êtes comme moi, un grand fan du roman de Zola Germinal, vous imaginez bien que la visite du centre historique minier de Lewarde est un moment particulier. Ca fait plusieurs années que j’avais envie de le découvrir et la crise du coronavirus aidant, j’ai décidé de passer des vacances dans la région, à la découverte des sites culturels majeurs de notre belle région. Dont acte…

Situé à environ 45 minutes de Lille, en banlieue de Douai, le centre historique minier de Lewarde se trouve sur le carreau de l’ancienne fosse ayant appartenu à la famille Delloye et propose une immersion dans la vie des mineurs à travers une incroyable visite guidée et une exposition permanente passionnante.

La visite guidée du centre historique minier

La visite se découpe en 2 parties :

  1. La visite guidée au coeur de la mine
  2. La découverte des collections permanentes dans les anciens bâtiments

En tout, j’ai mis 2 bonnes heures pour effectuer ces 2 visites, la partie visite guidée étant la plus intéressante et la plus longue (environ 1h15). J’arrive donc sur place, laisse la voiture sur le parking (gratuit) et je découvre les lieux  : un ensemble d’immenses bâtiments en brique rouge, organisés autour d’une place centrale (le carreau) qui devait grouiller de monde il y a encore une centaine d’années mais paraît bien vide aujourd’hui. Après l’accueil, un espace d’exposition temporaire propose des expositions sur tout ce qui gravite autour de la mine. Aujourd’hui, c’est une exposition sur la révolution industrielle ! Bien que l’exposition soit très bien montée, c’est pas ma tasse de thé donc je passe dans les allées pour être poli mais je ne m’attarde pas. Direction ma visite guidée !

Rendez-vous est donné dans la « salle des pendus« , l’ancienne salle de douche où les mineurs attachaient leurs tenus au bout de fil pendus au plafond. La guide m’explique que la visite va nous emmener dans une mine reconstituée pour qu’on puisse comprendre exactement le travail de mineurs et l’évolution de celui-ci jusque dans les années 90. Un casque sur la tête, nous nous mettons en route vers cette vraie/fausse mine.

Nous pénétrons donc dans ce qui est une représentation d’une mine (un peu aménagé quand même pour le confort) et la guide nous emmène devant différentes sections pour nous présenter tour à tour les conditions de travail, la technique d’extraction du charbon, les avancées technologiques, les risques du métier… C’est assez ludique car très bien aménagé avec de vrais équipements (qui fonctionnent) et on ne se contente pas de se balader dans une allée mais on s’égare dans des petits couloirs annexes qui représentent les veines de charbon et nous donne une vraie impression d’immersion. En plus, la guide ne parle pas trop donc je ne suis pas dans une masterclass mais plutôt dans une vraie immersion.

J’imagine le travail des mineurs et à quel point ça devait être horrible de passer sa vie sous-terre, au milieu du bruit des machines, de la poussière de charbon, dans une obscurité quasi-totale… Même dans les années 90, on comprend à quel point ça devait être une tannée avec l’arrivée d’équipements de sécurité qui pesaient des plombes. On sort de la mine au bout d’une bonne heure, un peu plus admiratif du travail de mineurs…

Plongée au cœur de la vie du mineur

La deuxième partie de la visite me permet donc de découvrir plus en détail les bâtiments du site et notamment les différents corps de métiers qui y œuvraient. Je passe ainsi par le bureau du contremaître, la lampisterie, l’écurie ou le bureau du comptable pour aboutir aux principaux morceaux de l’exposition permanente : « les trois âges de la mine » et « la vie dans la cité minière« . Ce sont 2 expositions hyper documentées et qui rassemblent une multitude de pièces nous permettant de comprendre l’essor de l’industrie du charbon depuis le 18ème siècle et la vie dans une cité minière du début du 20ème siècle, notamment les sports pratiquées, l’éducation des enfants, la place des femmes, le rôle des estaminets

La journée se termine par l’inévitable boutique de souvenirs qui propose de tout et surtout des spécialités du nord de la France. Un petit café propose également de quoi prolonger le moment grâce une terrasse sympathique face aux bâtiments d’époque. Si vous êtes affamés par la visite, il y a aussi un restaurant sur place mais je ne l’ai pas testé.

Verdict : courez-y !!!!

C’est vraiment un très beau site ! C’est une expérience super intéressante et qui retrace bien une grande partie de l’histoire de notre région. J’ai adoré la visite guidée de la mine qui n’est pas trop pontifiante et s’avère au contraire plutôt ludique et je trouve que dans l’ensemble, ils ont réussi à rendre les choses super ludiques et à sortir du « trop descriptif » qui aurait rendu le musée chiant, ou en tout cas à conseiller seulement aux experts de la mine. Et j’ai été surpris de voir le nombre d’enfants sur le site… Preuve que ce musée est un incontournable. A quand votre tour ?

Infos pratiques

Centre historique minier de Lewarde
Adresse : Fosse Delloye 59287 Lewarde (45min de Lille, 20min de Douai & 40min de Valenciennes)
Horaires : ouvert tlj de 9h à 19h30
Tarifs : 12,5€ (visite guidée + collection permanente) ou 14,30€ (visite guidée + collection permanente + rencontre témoignage)
Parking gratuit sur place
Site internet

Les derniers articles par Pe (tout voir)